.




    Ladjectif

    avatar
    1988




    : 755
    :
    / :
    :

    :
    : 1
    : 0
    : 12/03/2008

    Ladjectif

       1988 06, 2008 1:18 am

    Ladjectif


    PRÉSENTATION adjectif, nom donn deux sries de termes qui servent soit qualifier le nom, soit lintroduire dans le discours. Dans le premier cas, les adjectifs sont dits qualificatifs ; dans le second cas, ils sont rangs parmi les dterminants du nom et rpartis en adjectifs possessifs, dmonstratifs, indfinis, numraux, exclamatifs, interrogatifs et relatifs. Les adjectifs qualificatifs ont pour support un nom ou un quivalent du nom. Ils indiquent une caractristique ou une proprit. Leur genre et leur nombre dpendent du genre et du nombre du nom auquel ils se rapportent.

    ATTRIBUTS, ÉPITHÈTES OU APPOSÉS Les adjectifs peuvent tre relis au sujet ou au complment dobjet par un verbe (La mer est dchane) ; ils sont alors appels adjectifs attributs. Ils peuvent se rapporter directement un nom ; ce sont les pithtes (On entendait le bruit de la mer dchane). Ils peuvent galement se rapporter un nom dont ils sont spars par une virgule (Dchane, la mer battait les rochers ; La mer, dchane, battait les rochers). Ils sont alors dits apposs.

    PLACE DE LADJECTIF La place de ladjectif est dabord dtermine par le fait quil est attribut, pithte ou appos. Ladjectif attribut suit le plus souvent le verbe attributif au moyen duquel il caractrise le sujet ou lobjet. La place de ladjectif pithte par rapport au nom est variable. Une srie dadjectifs dits adjectifs de relation, qui sont lquivalent dun complment prpositionnel (une carte gographique > une carte de gographie ; le voyage prsidentiel > le voyage du prsident) sont obligatoirement postposs, ainsi que les adjectifs de couleur pris au sens propre (une robe rouge, mais les vertes annes). Dans certains cas, la postposition ou lantposition peuvent avoir pour consquence un changement de sens (Un homme grand / un grand homme ; un certain succs / un succs certain).

    FORMATION DE LADJECTIF Sur le plan morphologique, on distingue traditionnellement les formes simples et non dcomposables (rond, blond, petit, grand) des formes suffixes. Les suffixes adjectivaux sont nombreux. Le suffixe diminutif est -et, ette (simplet) ; -tre marque la diminution ou lapproximation (rougetre) avec parfois une nuance pjorative. Sont souvent pjoratifs les anciens suffixes -aud(e) et -ard(e) (rougeaud, vantard). Le suffixe -in(e) marque le rapport de ressemblance, de matire ou dorigine (argentin) ; -eux, -euse la qualit (courageux). Le suffixe -able ajout une base verbale permet lexpression de la possibilit passive (lavable, qui peut tre lav , mais prissable a, par exemple, un sens actif). Il est en concurrence avec -ible, le plus souvent construit sur une base savante latine plutt que franaise (conductible). De mme, mais cette fois avec une base nominale, le suffixe -el(le) est concurrenc par une forme savante -al(e). Les deux formes parfois existent, avec une spcialisation de sens (original, originel). Le suffixe adjectival correspond parfois un type de nom, en particulier dans le lexique savant : les adjectifs en -iste aux noms en -isme (journaliste, journalisme), ceux avec le suffixe -if (demploi autrefois plus large : pensif) aux noms en -ion (cratif, cration), ceux en -ent des noms en -ence (rticent, rticence). À partir des adjectifs drivs de participes de verbes se sont forms des suffixes autonomes (-, -ant, -isant) avec des bases non verbales (itinrant, g, archasant). Les adjectifs dits composs sont forms de deux adjectifs (aigre-doux) ou dun adjectif et dun nom (bleu marine).

    Enfin, un certain nombre dadjectifs drivent dautres classes syntaxiques, comme celle du participe prsent (brillant), du participe pass (aiguis), du nom (une robe ivoire) ou de ladverbe, auquel cas ils retiennent la caractristique dinvariabilit de ladverbe (des gens bien).

    ACCORD DE LADJECTIF Les adjectifs tant dans la dpendance du nom, ils ont un genre et un nombre daccord. En rgle gnrale, le fminin des adjectifs se forme par lajout dun -e la forme du masculin (petit > petite ; rond > ronde ; vert > verte ; bleu > bleue). Nanmoins, dans un certain nombre de cas, la formation est plus complexe et entrane des modifications, notamment : le passage dun -e sans accent un - accentu (complet > complte ; premier > premire ; lger > lgre) ; le redoublement de la consonne finale (rel > relle ; gros > grosse) ; un changement de la consonne finale (sec > sche ; public > publique ; moqueur > moqueuse ; heureux > heureuse ; nouveau > nouvelle ; doux > douce ; neuf > neuve) ; une transformation, loral, de la prononciation de la voyelle finale, qui perd son timbre nasal (brun > brune ; breton > bretonne ; fin > fine) ; certaines transformations plus complexes : beau > belle ; nouveau > nouvelle ; vieux > vieille ; gentil > gentille. Les adjectifs dj termins par un -e au masculin ont une forme unique pour le masculin et le fminin (rouge, cynique, sensible, utile, grave), ainsi que les adjectifs de couleur qui drivent de la catgorie du nom (une robe marron). Le pluriel des adjectifs se forme rgulirement par lajout dun -s la forme du singulier. Les irrgularits de formation du pluriel sont constitues par les adjectifs termins en -eau, dont le pluriel est en -eaux (beau > beaux), la plupart des adjectifs en -al, dont le pluriel est en -aux (spcial > spciaux), lexception de final > finals, fatal > fatals, etc. Les adjectifs termins au singulier par un -s ou un -x ont une forme unique pour le singulier et pour le pluriel (bas). Les adjectifs composs forment leur pluriel rgulirement (aigres-douces), sauf si le second terme est dorigine nominale (bleu marine). Les adjectifs de couleur qui sont des noms drivs restent invariables (des toffes ivoire, marron), sauf si leur origine nominale nest plus perue depuis longtemps (des fleurs roses).

    DEGRÉS DINTENSITÉ ET DE COMPARAISON DE LADJECTIF Les adjectifs sont, dans certains cas, susceptibles dtre nuancs par des adverbes dintensit (plus ou moins grand, plutt grand, assez grand) et peuvent faire lobjet de comparaisons. Les comparatifs de supriorit, dgalit ou dinfriorit se forment au moyen dune locution comportant lun des adverbes plus, aussi ou moins suivis de ladjectif, lui-mme suivi de que et dun lment comparatif (Leur maison est plus / aussi / moins grande que dans mon souvenir). Le superlatif relatif se forme laide des locutions le plus ou le moins, suivies ou non dun complment prpositionnel introduit par de, qui constitue une indication de lensemble de dfinition lintrieur duquel on a procd la comparaison (Paul est le plus grand ; Paul est le plus grand des deux ; Paul est le plus grand de sa classe). Le superlatif absolu se forme en faisant prcder ladjectif de ladverbe trs ou de lun des adverbes de quantit qui peuvent lui tre substitus (Paul est trs intelligent). Bon, bien, mauvais et petit ont un comparatif de formation irrgulire. Il sagit respectivement des formes meilleur, mieux, pire et moindre. Pire et moindre sont nanmoins concurrencs par la formation ordinaire dans certains emplois (Cest la plus mauvaise priode pour partir / Cest la pire des choses qui pouvaient lui arriver ; Paul est le plus petit de sa classe / Cest la moindre des choses).
    avatar
    IMANE




    : 244
    :
    :
    : 0
    : 9
    : 03/08/2007

    : Ladjectif

       IMANE 14, 2008 3:18 pm



    _________________________________________________
    avatar
    HIRO




    : 199
    : 0
    : 0
    : 18/03/2008

    : Ladjectif

       HIRO 18, 2008 7:21 pm

    avatar
    .:: ::.
    .::    ::.


    : 543
    : ...
    / :
    : -
    : -1
    : -2
    : 05/02/2008

    : Ladjectif

        27, 2008 11:57 pm



    _________________________________________________




    avatar
    .:: ::.
    .::    ::.


    : 543
    : ...
    / :
    : -
    : -1
    : -2
    : 05/02/2008

    : Ladjectif

        27, 2008 11:57 pm



    _________________________________________________





      / 21, 2017 7:19 am